Accueil

Bienvenue sur le site de la Marche des Cobayes, ou Marche Vérité et Justice pour la Santé Environnementale! On vous dit tout sur les différents onglets du menu. Bonne navigation!

Blog

Signer l’appel

Appel pour la Marche Vérité et Justice pour la Santé Environnementale
« Les cobayes lancent l’alerte »
Malbouffe, pollutions, exposition aux produits toxiques, lobbys : BASTA !

 

Alors que les maladies infectieuses ont largement baissé au XXème siècle en raison de l’hygiène et de la nutrition, les maladies chroniques dites maladies de « société » ont explosé : cancers, allergies, autisme, hyperactivité, maladies auto-immunes, infertilité, obésité, perturbations hormonales, pubertés précoces, maladies liées au effets secondaires de certains médicaments et vaccins, électro-hypersensibilité etc… Toutes ces maladies ont pour cause la dégradation de notre environnement et la « folie » de notre mode de vie.

Notre écosystème est devenu toxique !

Notre environnement est pollué par tous les rejets chimiques industriels, agricoles (pesticides, OGM, résidus médicamenteux, plastiques, nanomatériaux…) et nucléaires, ainsi que par les champs électromagnétiques.  Les cycles de l’air et de l’eau sont mis en danger et c’est notre survie, en tant qu’élément de notre biotope, qui est désormais compromise. Nous ne pouvons plus accepter d’être pris.e.s, avec notre écosystème et sa biodiversité, pour une gigantesque poubelle à ciel ouvert.

S’ajoute à cela le poids des lobbies des complexes agroalimentaires, chimiques, pharmaceutiques et du profit à tout prix, qui fait souvent primer, en matière de santé publique, les intérêts de l’industrie sur l’intérêt général. Des milliers de victimes sont humilié.e.s au quotidien par ces lobbies qui agissent en toute impunité et sans presque aucune surveillance et c’est toute la population qui devient cobaye de leurs expériences.

La crise sanitaire, 4ème crise écologique

La crise sanitaire est bel et bien la 4ème crise écologique à côté de la crise climatique, de l’extinction de la biodiversité et de l’épuisement des ressources naturelles. Comme les autres, cette crise est créée par l’humain.

Les sources de pollutions qui portent atteinte à la santé sont bien connues ou soupçonnées : des rejets industriels polluant sol, air et eau, une nourriture et une eau bourrées de produits chimiques, des cosmétiques, des produits d’ameublement, d’entretien et de construction toxiques, l’inflation et la sur prescription de produits de santé dangereux pour notre santé, les ondes électromagnétiques, etc.

Alors que ces sources de pollutions font déjà des milliers de victimes, adultes comme enfants, c’est toute la population qu’elles menacent, et plus particulièrement certaines classes sociales et minorités défavorisées condamnées à vivre dans les endroits les plus pollués et sans moyen de s’informer correctement, ni de combattre.

Aussi, après les scandales de l’amiante ou des victimes des pesticides (Triskalia), les salariés n’ont plus aujourd’hui, avec la suppression des CHSCT, d’instance d’alerte concernant la santé et l’exposition aux risques dans leur entreprise. Or, l’exposition professionnelle aux cancérogènes explose et la protection de la santé sur les lieux du travail est un enjeu essentiel.

Marchons pour défendre notre santé

Face à cette catastrophe sanitaire galopante, il est temps de réagir et de tous se mobiliser dans le cadre d’une grande marche autour des victimes et des cobayes.

Soutenons cette marche citoyenne des victimes empoisonnées dans leur travail, asphyxiées par l’air qu’elles respirent, intoxiquées par ce qu’elles mangent ou par certains produits de santé toxiques…Il n’est pas trop tard pour stopper ces pollutions qui se répandent, des solutions existent et nous voulons le faire savoir.

Entre le premier mai et le 30 juin, participons à la Marche Vérité et Justice pour la Santé Environnementale pour :

  • Rendre visibles les personnes isolées et victimes dans leur travail, dans leur lieu de vie, dans leur alimentation, dans leurs soins… de produits toxiques, de produits de santé dangereux, de polluants dangereux pour la santé et pour les générations futures ;
  • Créer un mouvement citoyen et un éveil des consciences contre l’inertie des pouvoirs publics en matière de santé environnementale ;
  • Réclamer la justice, la réparation, la reconnaissance des responsabilités et l’indemnisation des victimes de la crise sanitaire et environnementale avec l’inversion de la charge de la preuve (ce doit être à l’industriel de prouver l’innocuité de son produit et non à la victime de prouver le lien de causalité entre sa pathologie et le facteur de pollution ou le produit toxique) ;
  • Exiger une recherche, une expertise et une justice indépendantes et refonder toutes les méthodes d’évaluation et d’homologation par un panel indépendant de chercheurs universitaires avec un contrôle citoyen ;
  • Renforcer la protection de la santé au travail en rétablissant les CHSCT et des instances de contre-pouvoirs, d’alerte et de la contre-expertise pour les salarié.e.s.

Marchons pour en finir avec le tout pouvoir des lobbys industriels qui s’infiltrent dans les évaluations scientifiques et la réglementation. Marchons pour exiger le droit fondamental à un air sain, une alimentation saine, une médecine saine, un environnement sain et la préservation de la santé de tous.

Car, nous ne voulons plus mourir empoisonné.e.s, asphyxié.e.s, intoxiqué.e.s…

REFUSONS D’ETRE DES COBAYES !

RDV à Fos-sur-Mer le 1er mai à 17h, tout au long de la route, à Paris le 30 juin à 11h et les 1er et 2 juillet à Bruxelles.

Citoyens, Signez l’appel

Les associations qui souhaitent signer l’appel peuvent nous envoyer un mail pour signer à: contact@marchedescobayes.org  🙂

 

Faire un don

APPEL A VOTRE GÉNÉROSITÉ

Nous avons besoin de votre soutien pour loger, nourrir, assurer un suivi médicalisé des marcheurs, louer des véhicules (pousse-pousse, voiture infirmerie, voiture balai) ; pour réaliser des outils de communication autour de la marche : site, prospectus, affiches, produits dérivés, oriflammes, ballons, drapeaux ; et pour organiser des animations culturelles pendant le parcours dans les grandes villes étapes traversées.

Merci d’avance pour votre soutien !

Faire un don

Le parcours et le programme détaillés

Programme détaillé des étapes: cliquez ici

La carte détaillée ici.

 

(Ce programme sera mis à jour très régulièrement et est susceptible de changer un peu au cours de la Marche. Merci de revérifier régulièrement)

60 jours en lien avec différentes problématiques de pollution. Les grandes étapes de la Marche:

1er Mai: Forum public pour le départ de la marche des cobayes : L’ouverture de la Marche des cobayes aura lieu le premier mai à Fos-sur-Mer à la Maison de la Mer (Avenue du Sablé d’Or, 13270 Fos-sur-Mer) à partir de 17h.

Il y aura des prises de paroles des organisateurs de la Marche, un point avec les associations locales sur La situation de la lutte contre la pollution dans le golfe de Fos, un point sur le démantèlement de la santé au travail avec la suppression notamment des CHSCT…

A 20h, après un apéro festif nous projetterons le film Les Sentinelles sur les victimes de l’amiante et des pesticides en présence du réalisateur Pierre Pezerat et de salariés de Triskalia.

2 mai: départ officiel de la Marche  au matin depuis Fos-sur-Mer

3 & 4 mai:  Étapes marseillaises// pollution des sols des sites industriels du littoral nord de Marseille,  pollution aux métaux lourds dans les écoles des quartiers nord, action de sensibilisation sur les pelouses synthétiques et le potentiel danger sur la santé des petites billes noirs (granulés de pneus usés),  pollution des anciens sites industriels de la vallée de l’Huveaune, celle d’Epluchures Beach et le projet immobilier sur l’ancien site d’usine chimique de Legré Mante, enjeux de santé environnementale à Marseille.

8 mai: Centre de Cadarache (Saint-Paul-lès-Durance) // Thématique principale: nucléaire

09-10 mai: Saint-Auban // Thématique principale: pollution chimique, passage devant la plateforme industrielle Arkéma

11 mai: Sisteron // Thématique principale: rejets industriels dans la Durance (Sanofi)

17, 18 & 19 mai: Grenoble // Thématique principale: nanomatériaux, journée Monsanto

21 & 22 mai: Chambéry et Vallée de l’Arve // Thématique principale: pollution atmosphérique

24, 25, 26, 27, 28 mai: Lyon, croisement avec la Marche des migrants,  évenements en lien avec le Levothyrox/ Centre International de Recherche contre le Cancer/ Bayer/ Feyzin/ Santé des jeunes/ centrale nucléaire du Bugey/ Linky

5 & 6 juin: Clermont-Ferrand, étapes sur les perturbateurs endocriniens, les pesticides et les OGM

10 & 11 juin: Moulins

14 juin: Nevers

15 juin: Vierzon, croisement avec le tour Alternatiba

18 Juin: Belleville-sur-Loire, journée autours du nucléaire

29 juin: Montreuil // Thématiques principales: pollution d’une école par une usine toxique. Soirée sur les intoxications aux pesticides (Chlordécone) dans les outremers.

30 juin: arrivée à Paris entre 11h et 13h // Départ de l’incinérateur d’Ivry, passage par Jussieu et le Palais de Justice et arrivée sur les berges de Seines

1er et 2 juillet: une délégation rejoindra Bruxelles pour porter nos revendications au niveau européen

Les autres événements en lien avec la Marche / marches convergentes dans d’autres régions:

19 mai: Eau et Rivières de Bretagne fera une étape de la Marche à Rennes sur le mail François Mitterrand de 12h à 18h// Banquet et animations sur le thème des dangers sanitaires et environnementaux du glyphosate et des OGM – Round up Ready au glyphosate.

 26 mai: Evénement avec Phytovictime: Colloque régional « Pesticides et santé, tous concernés » / Assemblée Générale Phyto-Victimes, à Evreux (Centre Universitaire d’Evreux, 1 rue du 7ème chasseurs, 27000 EVREUX). Toutes les infos ici

Des événements/ marches convergentes sont également en cours de préparation à Rouen et dans le Nord. A confirmer.

Autres infos

Tout au long de la marche des étapes thématiques seront planifiées avec conférences, débats, manifestations sur des sites à risques, projection de films, banquets, signature par les élus locaux de Chartes d’engagements, recueil des cahiers de doléances sur les pollutions et toxicité révélées à faire remonter au niveau national.

Certains marcheurs feront le parcours en entier et d’autres ne feront que les villes étapes ou certains tronçons, rejoignant les villes par le mode qu’ils souhaitent. Il y a possibilité de parrainer des marcheurs pour les personnes qui ne peuvent se déplacer en marchant. Ceux-ci marcheront « au nom de ».Un flambeau symbolique sera échangé dans chaque ville étape. Il symbolisera l’enjeu local en matière de santé environnement.