Jour 2 : de Martigues à Marseille, nous marchons pour la santé environnementale

Après un petit-déjeuner offert par la mairie de Martigues, une vingtaine de marcheurs se sont mis en route pour cette deuxième étape, direction Marseille.

Devant la mairie de Martigues
Sur la route, devant des usines

 

Le matin, le groupe a traversé la ville de Martigues puis s’est rendu au col de la Gatasse où nous avons pique-niqué dans le vent (oui, ça s’entend dans la vidéo).

Pique-nique au col de la Gatasse

La descente vers la Couronne s’est effectuée en chanson, à la recherche de l’hymne officiel de la marche. Nous étions bien inspirés, mais ce n’est pas encore prêt à être diffusé, vous devrez attendre encore un peu !

L’arrivée à L’Estaque (Marseille) s’est effectuée en musique et en danse avec l’association MDH M’kazi (développement humanitaire), dans la bonne humeur et la convivialité !

 

Après cet interlude musical, les organisateurs et des élus ont pris la parole :

• Bernard a évoqué les dépôts de poussière polluée aux métaux lourds, de la dépollution des plages qui n’est pas encore envisagée. L’une des questions qui se pose ici, avec la pollution de l’air liée aux bateaux : comment se baigner en toute sécurité ?

Les enfants de L’Estaque, très intéressés par notre marche

• L’association Cap au Nord travaille en ce moment sur la pollution des bateaux de croisière : « À terre nous avons des voitures de plus en plus perfectionnées pour être moins polluantes, en mer c’est l’inverse, le fioul est très polluant. »

Samia Ghali, Sénatrice et Maire Honoraire du 8ème secteur de Marseille, a apporté son soutien aux marcheurs et a rappelé les actions menées dans ce secteur pour lutter contre les pollutions. Elle a insisté sur la nécessité de faire de la pédagogie sur ces questions, afin de pouvoir faire face aux experts et industries et de mener les combats plus facilement.

« Cette marche est essentielle pour sensibiliser la population aux enjeux environnementaux. Ces messages forts peuvent toucher les citoyens s’ils sont transmis avec pédagogie. Merci aux marcheurs de rendre ces sujets accessibles à tous ! » (Samia Ghali, Sénatrice)

La sénatrice Samia Ghali soutient la marche des cobayes

Etaient aussi présents M. Roger Ruzé, Maire du 8ème secteur de Marseille, Mme Madame Josette Furace, 1ère Adjointe du 8ème secteur de Marseille, Mme Lydia Frentzel, Conseillère Municipale (élue EELV) et Mme Nouriati Djambae, adjointe au maire et conseillère métropolitaine AMP. Un soutien fort à la marche a été apporté de la part de la mairie du huitième secteur, que nous souhaitons saluer ici.

Une représentante de la France insoumise a quant à elle assuré le soutien du parti à notre marche. Elle portera nos revendications au niveau parlementaire.

 

Après ces interventions, la mairie du huitième secteur a offert un dîner-cocktail afin que les marcheurs puissent se restaurer. L’écrivain et lanceur d’alerte Thomas Dietrich a présenté son travail sur la Françafrique de l’environnement (déchets nucléaires enfouis en Afrique, Areva, Probo koala, exploitation sauvage du bois…).

 

Ce vendredi 4 mai, la marche continue dans Marseille : 

• 10h : Rassemblement devant l’école Oasis pollué aux métaux lourds aux Aygalades (Traverse de l’Oasis, 13015 Marseille). Construite sur un ancien site industriel, les sols de cette école maternelle des quartiers nord contiennent de fortes doses de matières hautement cancérigènes.

• 12h : Pique-nique devant l’entrée du Vélodrome puis action de sensibilisation sur les pelouses synthétiques et le potentiel danger sur la santé des petites billes noires (granulés de pneus usés). Une étude de l’ANSES est en cours.

• 14h30 : Départ le long de l’Huveaune vers Borély, les plages du Prado et le site Legré Mante : seront évoqués la pollution des anciens sites industriels de la vallée de l’Huveaune, celle d’Epluchures Beach et le projet immobilier sur l’ancien site d’usine chimique de Legré Mante.

• 18h : rencontre avec les habitants de la cité Air-Bel (12eme arrondissement de Marseille) touchés par des problèmes de pollution de l’eau…

• 20h : Soirée à la Friche la Belle de Mai (restaurant Les Grandes tables) autour des enjeux de santé environnementale à Marseille avec Gilles Nalbonne (représentant du Réseau Environnement Santé, directeur de recherche INSERM émérite), au niveau national avec François Veillerette (président de Générations Futures) et au niveau européen avec Michèle Rivasi (députée européenne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *