Jours 50, 51, 52 : les champs de blé dans le Loiret

La marche était pendant plusieurs jours dans le Loiret, profitant de journées plutôt calmes, en prévision de l’intensité de l’arrivée en Île-de-France ! Nous avons eu un peu moins de débats que d’habitude en soirée, mais les rencontres sont toujours aussi passionnantes.

Le mercredi 20 juin, nous avons marché de Bonny-sur-Loire jusqu’à Ouzouer-sur-Trézée. Le soir, nous avons participé à un débat sur la phytoépuration avec Jean-Luc et Catherine Saget, installateurs de jardins d’assainissement avec phytoépuration chez Aquatiris. L’une des principales critiques des systèmes traditionnels d’assainissement concerne le cycle de traitement de nos matières organiques : lorsque nous tirons la chasse d’eau, les matières vont dans une fosse, puis sont vidangées avant d’aller dans une station d’épuration, où des produits chimiques sont utilisés. Le tout sera ensuite étendu sur les terres, avant de se retrouver dans nos assiettes… Un cycle qui respecte assez peu le vivant et notre santé.

Avec la phytoépuration, les eaux usées sont dirigées vers des plantes aux spécificités particulières, où des bonnes bactéries vont entrer en action pour assainir l’eau. Une fois passée dans ce système naturel, l’eau est ensuite prête pour être réutilisée pour certaines plantations. Ce n’est cependant pas de l’eau de source, il n’est donc pas conseillé d’arroser nos légumes avec.

Jean-Luc et Catherine Saget, installateurs de systèmes de phytoépuration

 

 

Le jeudi 21 juin, les marcheurs se sont acheminés d’Escrignelles jusqu’à Sainte-Geneviève-des-Bois. Le soir, nous avons partagé un repas avec l’association Partage, qui accueille depuis 40 ans des groupes et organise des événements sur des sujets de société.

Le soir, nous avons participé à la fête de la musique de Montargis. L’un de nos marcheurs, Manu, musicien passionné, a déambulé dans la ville sur ses patins, afin de présenter la marche des cobayes ! Il a même fait un solo très remarqué lors du concert sur la place de la République, ce qui nous a donné l’occasion d’expliquer notre démarche et d’annoncer notre arrivée à toutes les personnes venues se détendre ce soir-là.

Manu, notre marcheur saxophoniste, pendant la fête de la musique
Manu (à l’arrière) se joint à la fête de la musique de Montargis

 

Le vendredi 22 juin, nous avons marché jusqu’à Cortrat. En chemin, nous nous sommes arrêtés à l’école des Barres et à l’arboretum de Nogent-sur-Vernisson. Ce véritable patrimoine végétal est composé de 2600 espèces d’arbres. Il fait partie de l’un des plus grands d’Europe. Or cet arboretum va fermer fin 2018, pour des raisons budgétaires… Des citoyens se mobilisent pour éviter cette fermeture, une pétition est ouverte à signature.

Un grand séquoia

L’arboretum de Nogent-sur-Vernisson

 

Le soir, nous avons participé à la fête de l’été de l’AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) des jardins de Mocquepoix avec des discussions sur l’agriculture, le commerce bio et notre marche. Et bien sûr, de succulents produits que les marcheurs ont ramené dans leurs affaires !

Fête de l’AMAP à Cortrat
Marion, notre cuisinière-musicienne
Promis, c’était juste pour la photo ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *