Categories
la santé

Accueil – Les cobayes lancent l’alerte

La marche des cobayes (ou marche « vérité et justice pour la santé environnementale ») s’est déroulée du 1er mai au 30 juin 2018. Vous trouverez les différentes informations sur le menu, ainsi que le récit de chaque étape sur notre blog.

• Voir les photos de la marche
• Voir les vidéos, témoignages et interview

À toutes les personnes qui nous ont accueillis et hébergés…
1000 MERCIS !



Nous préparons la suite de la marche des cobayes pour la santé environnementale : restez informé-e-s !

Nous sommes arrivés le 30 juin à Paris !

En savoir plus

Découvrez la vidéo réalisée par des artistes et youtubeurs :

Les témoignages de plusieurs personnalités :

Cher·e·s toutes et tous, Nous avons quitté Strasbourg pour rentrer chez nous, après deux mois de marche, 60 étapes riches de thématiques passionnantes et mobilisantes, plus de 1000km à travers la France pour la santé environnementale.  Nous sommes ému·e·s d’avoir participé à ce grand événement collectif initié par la députée européenne Michèle Rivasi et des …

Continuer la lecture de « MERCI ! »

Alors que les maladies infectieuses ont largement baissé au XXème siècle en raison de l’hygiène et de la nutrition, les maladies chroniques dites maladies de « société » ont explosé : cancers, allergies, autisme, hyperactivité, maladies auto-immunes, infertilité, obésité, perturbations hormonales, pubertés précoces, maladies liées au effets secondaires de certains médicaments et vaccins, électro-hypersensibilité etc… Toutes ces maladies ont pour cause la dégradation de notre environnement et la « folie » de notre mode de vie.

Notre écosystème est devenu toxique !

Notre environnement est pollué par tous les rejets chimiques industriels, agricoles (pesticides, OGM, résidus médicamenteux, plastiques, nanomatériaux…) et nucléaires, ainsi que par les champs électromagnétiques.  Les cycles de l’air et de l’eau sont mis en danger et c’est notre survie, en tant qu’élément de notre biotope, qui est désormais compromise. Nous ne pouvons plus accepter d’être pris.e.s, avec notre écosystème et sa biodiversité, pour une gigantesque poubelle à ciel ouvert.

S’ajoute à cela le poids des lobbies des complexes agroalimentaires, chimiques, pharmaceutiques et du profit à tout prix, qui fait souvent primer, en matière de santé publique, les intérêts de l’industrie sur l’intérêt général. Des milliers de victimes sont humilié.e.s au quotidien par ces lobbies qui agissent en toute impunité et sans presque aucune surveillance et c’est toute la population qui devient cobaye de leurs expériences.

La crise sanitaire, 4ème crise écologique

La crise sanitaire est bel et bien la 4ème crise écologique à côté de la crise climatique, de l’extinction de la biodiversité et de l’épuisement des ressources naturelles. Comme les autres, cette crise est créée par l’humain.

Les sources de pollutions qui portent atteinte à la santé sont bien connues ou soupçonnées : des rejets industriels polluant sol, air et eau, une nourriture et une eau bourrées de produits chimiques, des cosmétiques, des produits d’ameublement, d’entretien et de construction toxiques, l’inflation et la sur prescription de produits de santé dangereux pour notre santé, les ondes électromagnétiques, etc.

Alors que ces sources de pollutions font déjà des milliers de victimes, adultes comme enfants, c’est toute la population qu’elles menacent, et plus particulièrement certaines classes sociales et minorités défavorisées condamnées à vivre dans les endroits les plus pollués et sans moyen de s’informer correctement, ni de combattre.

Aussi, après les scandales de l’amiante ou des victimes des pesticides (Triskalia), les salariés n’ont plus aujourd’hui, avec la suppression des CHSCT, d’instance d’alerte concernant la santé et l’exposition aux risques dans leur entreprise. Or, l’exposition professionnelle aux cancérogènes explose et la protection de la santé sur les lieux du travail est un enjeu essentiel.

Marchons pour défendre notre santé

Face à cette catastrophe sanitaire galopante, il est temps de réagir et de tous se mobiliser dans le cadre d’une grande marche autour des victimes et des cobayes.

Soutenons cette marche citoyenne des victimes empoisonnées dans leur travail, asphyxiées par l’air qu’elles respirent, intoxiquées par ce qu’elles mangent ou par certains produits de santé toxiques…Il n’est pas trop tard pour stopper ces pollutions qui se répandent, des solutions existent et nous voulons le faire savoir.

Entre le premier mai et le 30 juin, participons à la Marche Vérité et Justice pour la Santé Environnementale pour :

  • Rendre visibles les personnes isolées et victimes dans leur travail, dans leur lieu de vie, dans leur alimentation, dans leurs soins… de produits toxiques, de produits de santé dangereux, de polluants dangereux pour la santé et pour les générations futures ;
  • Créer un mouvement citoyen et un éveil des consciences contre l’inertie des pouvoirs publics en matière de santé environnementale ;
  • Réclamer la justice, la réparation, la reconnaissance des responsabilités et l’indemnisation des victimes de la crise sanitaire et environnementale avec l’inversion de la charge de la preuve (ce doit être à l’industriel de prouver l’innocuité de son produit et non à la victime de prouver le lien de causalité entre sa pathologie et le facteur de pollution ou le produit toxique) ;
  • Exiger une recherche, une expertise et une justice indépendantes et refonder toutes les méthodes d’évaluation et d’homologation par un panel indépendant de chercheurs universitaires avec un contrôle citoyen ;
  • Renforcer la protection de la santé au travail en rétablissant les CHSCT et des instances de contre-pouvoirs, d’alerte et de la contre-expertise pour les salarié.e.s.

Marchons pour en finir avec le tout pouvoir des lobbys industriels qui s’infiltrent dans les évaluations scientifiques et la réglementation. Marchons pour exiger le droit fondamental à un air sain, une alimentation saine, une médecine saine, un environnement sain et la préservation de la santé de tous.

Car, nous ne voulons plus mourir empoisonné.e.s, asphyxié.e.s, intoxiqué.e.s…

REFUSONS D’ETRE DES COBAYES !

RDV à Fos-sur-Mer le 1er mai à 17h, tout au long de la route, à Paris le 30 juin à 11h et les 1er et 2 juillet à Bruxelles.

Citoyens, Signez l’appel

Les associations qui souhaitent signer l’appel peuvent nous envoyer un mail pour signer à: contact@marchedescobayes.org  🙂

Nous avons besoin de votre soutien pour loger, nourrir, assurer un suivi médicalisé des marcheurs, louer des véhicules (pousse-pousse, voiture infirmerie, voiture balai) ; pour réaliser des outils de communication autour de la marche : site, prospectus, affiches, produits dérivés, oriflammes, ballons, drapeaux ; et pour organiser des animations culturelles pendant le parcours dans les grandes villes étapes traversées.

Merci d’avance pour votre soutien !

Faire un don

Jeudi 03/05 • Marseille (13) • 25 km • 5h20

• 9h30 : Départ de la mairie de Martigues (petit-déjeuner offert par la mairie à 9h15).
• 18h : Arrivée à L’Estaque à Marseille (espace Mistral) : point sur la pollution des sols des sites industriels du littoral nord de Marseille.
• Soirée : fanfare, rencontre-débat avec les marcheurs  + cocktail suivi d’un débat avec Thomas Dietrich (écrivain et lanceur d’alerte) sur la Françafrique de l’environnement (déchets nucléaires enfouis en Afrique, Areva, Probo koala, exploitation sauvage du bois…) à la salle MMA de l’Estaque.

Vendredi 04/05 • Marseille (13) • 15,3km • 3h30

• 10h : Rassemblement devant l’école Oasis, polluée aux métaux lourds aux Aygalades (Traverse de l’Oasis 13015 Marseille 15e). Construite sur un ancien site industriel, les sols de cette école maternelle des quartiers nord contiennent de fortes doses de matières hautement cancérigènes.

• 12h : Pique-nique devant l’entrée du Vélodrome puis action de sensibilisation sur les pelouses synthétiques et le potentiel danger sur la santé des petites billes noirs (granulés de pneus usés). Une étude de l’ANSES est en cours.

• 14h30 : Départ le long de l’Huveaune vers Borély, les plages du Prado et le site Legré Mante : seront évoqués au cours de la Marche la pollution des anciens sites industriels de la vallée de l’Huveaune, celle d’Epluchures Beach et le projet immobilier sur l’ancien site d’usine chimique de Legré Mante.

• 18h : Rencontre avec le collectif d’habitants de la cité Air Bel (pollution de l’eau / legionnelose…).

• 20h30 : Soirée à la Friche la Belle de Mai (restaurant Les Grandes tables) autour des enjeux de santé environnementale à Marseille avec Gilles Nalbonne (représentant du Réseau Environnement Santé, directeur de recherche INSERM émérite), au niveau national avec François Veillerette (président de Générations Futures) et au niveau européen avec Michèle Rivasi (députée européenne).

Samedi 05/05 • Bouc-Bel-Air / Gardanne (13) • 21 km • 4h30

• 9h30 : Rassemblement sur le Vieux Port sous l’ombrière pour le départ de la Marche vers Cabriès. Étape à la Calade sur la pollution au fioul lourd et aux particules fines des navires de croisière au niveau du port de Marseille.

• 17h : Arrivée au collège Mauron de Cabries, puis visite du site de la centrale électrique.

• 19h15 : Rendez-vous aux Terres Blanches à Bouc Bel Air puis visite du stockage terrestre des boues rouges sur le site de Mange-Garri.

• 20h30 : Rendez-vous à la salle paroissiale Ste Barbe de Biver à Gardanne pour un débat avec les marcheurs.

Dimanche 06/05 • Aix-en-Provence (13) • 10 km • 2h20

• 10h : Rendez-vous à la Gare de Gardanne pour tractage sur le marché.

• 12h : Départ de la marche de la place de la Mairie.

• 17h : Accueil festif de la marche à la Rotonde à Aix en Provence, puis rencontre-débat avec les habitant-e-s.

Lundi 07/05 • Peyrolles-en-Provence (13) • 21 km • 4h30

• 10h : Départ du Chemin de la Fontaine des Tuiles à côté du Domaine de Tournon.

• 17h : Arrivée à Peyrolles à l’ecogite de Loubatas : https://www.loubatas.org/vie-associative/acces-plan/

• Soirée : intervention participative sur le « syndrome de manque de nature » qui détériore la santé, mais aussi une découverte guidée de la colline alentour pour les plus courageux ! Repas du soir en plein air et nuit dans une salle municipale.

Mardi 08/05 • Cadarache (13) puis Volx (04) • 20 km • 8h

De Peyrolles à Cadarache, 20 km à pied, 326 m de dénivelée positive, 8 heures de marche par la colline et un peu par la route. L’itinéraire est beau et ne présente pas de difficultés : https://www.openrunner.com/r/ 8589771

• 9h : Départ de Peyrolles/de l’écogîte du Loubatas, plan d’accès et contact : 

Contact et plan d’accès

• 11h : Arrivée à Jouques, défilé sur la rue principale, puis montée par le GR 9 sur le plateau de Bèdes

• Pique-nique sur le plateau

• 17h : Arrivée à Cadarache -rond point entrée principale du CEA- pour un rassemblement contre les dangers et les pollutions du nucléaire en présence de Michèle Rivasi -co-fondatrice de la CRIIRAD- (ITER, déchets stockés à Cadarache, réacteur de recherche Jules Horowitz…)

• Aux alentours de 18h30 les marcheurs seront véhiculés vers Volx.

• Soirée du 8 mai à 19h à Volx dans la salle municipale à l’entrée du village : “Les maladies crées par les ondes et les champs électro magnétiques”

Avec : 

– Antoine Richard, Attac

– Dr Collomb, médecin à Gignac

– Julien Dubut, médecin spécialisé dans l’électrosensibilité…. 

– Des représentants de Stop linky 04

Merci de veiller à ne pas porter de parfum et à éteindre vos téléphones portables, pour permettre à des personnes électrosensibles et chimico-sensibles de se joindre à nous.

Mercredi 09/05 • Saint-Auban (04) • Marche + voiture

• 10h : Départ des marcheurs de la mairie de Volx jusqu’à St Auban au site d’Arkéma.

 • 13h: RDV à la gare SNCF à la gare SNCF de la Brianne, pique-nique avec les marcheurs

• 14h – 15h30: déplacement en voiture jusqu’à Saint-Auban

• 15h30 : les marcheurs ont rdv devant l’usine, les CGTistes organisent une prise de parole + encas à la salle du Comité d’Entreprise avec le président de l’association des victimes de l’amiante – site Arkéma

• 17h30 : petite marche en direction de la stèle en mémoire des victimes (juste sur le plateau au-dessus) 

• 18h30 : projection film « les Sentinelles » au Cinématographe (Centre Culturel Simone Signoret, 96 Route Nationale, 04160 Château-Arnoux-Saint-Auban, près du Théâtre Durance). Débat après le film jusqu’à 20h45.

Les marcheurs seront véhiculés jusqu’à Volonne pour passer la nuit à là-bas.

Jeudi 10/05 • Volonne (04) • Pas de marche ce jour là

Pause des marcheurs. 

• Visite ornitho de la retenue d’eau le matin.

• 12h30 : pique-nique citoyen, rencontre avec les marcheurs. S’il fait beau, près du petit lac de Volonne. Si mauvais temps dans la salle communale Notre Dame. Chaque personne ramène quelque chose.

• 18h :  Intervention sur les pesticides dans l’arboriculture avec la Confédération Paysanne. Si beau temps en extérieur, si mauvais temps dans la salle communale Notre Dame.

Vendredi 11/05 • Sisteron (04) • 16 km • 3h30

• 9h30 : départ de la mairie de Volonne pour marcher jusqu’à l’usine Sanofi

• 12h : manifestation devant l’usine Sanofi et rencontre avec les salariés

• 18h30 : arrivée à Sisteron, débat sur les dérivés de l’industrie pharmaceutique et les victimes d’accidents médicamenteux en présence de Florence Pequignot, déléguée de l’APESAC, qui représente les victimes de la Dépakine et Cathy Gaches, présidente du REVAHB (Réseau des Victimes du Vaccins contre l’Hépatite B). Lieu : Bar des Arcades, 4 avenue des Arcades, 04200 Sisteron.

Samedi 12/05 • Laragne-Montéglin (05) • 14 km • 3h40

• 10h : RDV devant le Musée Gallo-Romain de Sisteron, place de l’horloge, moment festif au marché de Sisteron. 

• Midi: pique-nique au plan d’eau de Sisteron (au niveau des barbecues)

• 13h : Départ vers 13h par le chemin de la marquise, marche jusqu’à Ribier, puis jusqu’à Laragne par la D948 et la D942 

• 18h : Arrivée à Laragne 

• 19h: dîner-rencontre avec les marcheurs au camping Trupheme de Montéglin, espace couvert, repas partagé, prises de parole sur la marche, la question des pesticides, déplacement de l’hôpital psychiatrique

Dimanche 13/05 • Serres (05) • 16,5 km • 3h30

• Départ à 10h de la gare de Laragne par la D1075 jusqu’à Eyguians

• 12h : moment festif au marché d’Eyguians/ repas à Eyguians

• 13h30: départ en voiture pour Trescléoux

• 14h: intervention à la remise de prix du Trail de la Paix à Trescléoux

• 15h: départ en voiture vers Mereuil (sans passage par le village, passage près de la rivière). Depuis Mereuil, marche par la D50 jusqu’à Serres

• 17h30 – 18h30 : Arrivée à Serres, RDV devant l’office du tourisme. Stands associatifs

• 19h: Soirée conviviale au camping de la Jument Noire, à la Bâtie-Montsaléon où nous cuisinerons ensemble.

Lundi 14/05 • Saint Pierre d’Argençon (05) • 13 km • 3h

• 11h00 : Départ sur le parking devant le Hang’art rue Roger Tessé (sortie de Serres direction Grenoble). Marche via la D27 jusqu’à Sigotier 

• 12h30 : pause repas à Sigotier. 

• 13h30 : Marche par la D227 jusqu’à Aspremont (pause) puis voiture par la D993B pour arriver à Saint-Pierre d’Argençon.

• Soirée conviviale à l’auberge de la Tour. Entrée : 5€ soupe de petit épeautre inclue ! Echanges et débats sur « Santé et migrations »