Comment multiplier le kéfir ?

Vous venez de faire l’acquisition de grains de kéfir car vous avez appris que cette boisson fermentée pétillante avait des effets positifs sur votre flore intestinale grâce aux probiotiques présents à l’intérieur. En effet, le kéfir de fruits ou de lait permet d’améliorer votre système immunitaire et votre système digestif, grâce aux bonnes bactéries présentes dans les grains de kéfir. Il faut tout de même faire attention, car cela ne peut pas convenir à tout le monde. Toutefois, en fonction de vos besoins et de votre consommation de cette boisson pétillante, il sera nécessaire de se procurer plus ou moins de grains de kéfir pour qu’ils puissent réussir à fermenter le lait ou l’eau.

Quelles sont les techniques pour favoriser la croissance des grains de kéfir ?

Si vous n’êtes pas satisfait de la façon dont vos grains de kéfir se multiplient dans votre bocal, voici quelques suggestions pour les améliorer. Même si l’aspect le plus significatif du kéfir est d’avoir un bon goût et une bonne odeur, cela ne coïncide pas toujours avec sa croissance.

Pour obtenir des conseils sur la façon d’activer vos grains de kéfir, c’est ici !

1. Changez la température

Lorsque la température est trop basse, les grains ne se développent pas car cela entraîne un ralentissement de la fermentation et du développement des grains.

Il est recommandé de laisser les grains à leur température optimale plutôt que de la changer fréquemment, car cela provoque un stress sur les grains et les empêche de laisser fermenter la boisson.

Vous avez peut-être remarqué que le processus de fermentation et le temps de fermentation est plus rapide à température ambiante, pendant les mois les plus chauds. Cela influence également la croissance des grains. Dans ce cas, la fermentation est plus rapide, mais vous devez faire attention à la sur fermentation, qui est également indésirable si elle se produit fréquemment.

La température idéale pour les grains de kéfir est de 22-25 °C.

2. Fournissez suffisamment de nourriture aux grains

Les grains de kéfir ont besoin d’avoir de la nourriture pour fermenter. Mais il faut aussi prendre en considération le rapport grains/nourriture.

  • La nourriture du kéfir de lait est le lactose du lait.
  • Le kéfir d’eau nécessite l’ajout de sucre, qui nourrit les grains.

Les grains peuvent mourir de faim si vous continuez à fermenter pendant une période prolongée. Les grains ne se développeront pas s’ils ne reçoivent pas une nourriture adéquate pendant de longues périodes.

Le rapport grains/sucre/eau/lait est essentiel.

Kéfir de Lait

Si vous utilisez trop de lait pour faire du kéfir de lait, les grains mettront plus de temps à fermenter. Dans ce cas, le lait peut se gâter avant que les grains n’aient eu la possibilité de le fermenter.

Le manque de nourriture peut être résolu en ajoutant au kéfir du lait en poudre, qui contient un niveau élevé de lactose – le sucre du lait qui sert de nourriture aux grains.

Pour fournir suffisamment de nourriture aux grains pour qu’ils se développent, nous recommandons d’utiliser du lait frais biologique entier. Le kéfir de lait peut être fabriqué à partir de lait cru ou pasteurisé, mais évitez les laits trop pasteurisés.

Proportion de lait par rapport au kéfir : la proportion recommandée est d’un verre de grains pour dix verres de lait.

Kéfir de fruit

Le kéfir d’eau doit être fabriqué avec de l’eau fraîche, non chlorée et non filtrée.

Le chlore contenu dans l’eau du robinet peut détruire les souches de bactéries présentes dans les grains, et l’eau filtrée ne contient pas les nutriments dont les grains de kéfir ont besoin. Il est donc conseillé d’utiliser une eau minérale ou une eau de source naturelle riche en minéraux pour favoriser la croissance des grains.

Pour ce qui est du sucre, vous pouvez prendre ce que vous avez chez vous : sucre de canne, sucre roux, sucre blanc, sucre complet, sucre non raffiné, sucre blond…

Le ratio kéfir d’eau/eau/sucre :

  • le ratio recommandé est de 1 cuillère à soupe de sucre : 1 cuillère à soupe d’eau.
  • 1 tasse d’eau : 1 cuillère à soupe de grains de kéfir

Comment savoir si le kéfir de fruits est prêt à consommer ? 

Laissez reposer votre bocal à l’abri de la lumière entre 24 et 48h avec une figue sèche à l’intérieur. Lorsque celui-ci remontera à la surface, la boisson sera prête, pétillante comme une limonade. SI le gout ne vous convient pas, vous pouvez aromatiser avec du jus de fruits par exemple.

A savoir
On peut ajouter des minéraux au kéfir, comme des gouttes de minéraux, des fruits secs comme des raisins secs, des figues, etc. Vous pouvez également essayer d’ajouter du lait en poudre pour augmenter la teneur en lactose du lait.

3. Séparez les plus gros grains

Les petits grains se développent plus rapidement car ils ont plus de surface en contact avec leur alimentation. Envisagez de diviser les gros grains en petits grains si vous en avez. Veillez à ne pas les abîmer en faisant cela.

4. Faites moins de pauses

Les grains de kéfir sont plus performants lorsqu’ils sont toujours actifs. Si vous voulez faire un bon kéfir maison, la régularité est essentielle.

Il n’y a pas de mal à le laisser se reposer de temps en temps dans votre frigo, mais veillez à ce que ces pauses ne soient pas trop fréquentes. Cette période de l’année est normalement très stressante pour les grains.

Il faut les placer dans un environnement frais pour ralentir leur activité. Le mieux est de les égoutter dans une passoire, de les mettre dans un bocal en verre avec deux cuillères à soupe de sucre pour recouvrir les grains, et de placer ce récipient fermé dans votre réfrigérateur.

5. Secouez et remuez

Secouez et remuez les grains pendant la fermentation pour qu’une plus grande quantité de lait ou d’eau sucrée entre en contact avec les grains.

La magie se produit au moment où les grains entrent en contact avec leur nourriture. Plus elle est grande, plus les grains se développeront rapidement.

Laisser un commentaire